Festival Echo

Samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre

Programme Historique Editions précédentes

Historique :

2018 : De découverte en découverte

L’édition 2018 du Festival Echo a débuté avec une des expressions les plus connues et sans doute les plus appréciées de la polyphonie vocale. Après le succès de l’ensemble
« Aricuccata » en 2005, la Ville de Saint-Ghislain tenait en effet à proposer une nouvelle fois des polyphonies corses.

 

Jean-Paul Poletti et le Chœur de Sartène ont fait découvrir au public non pas un, mais trois types de répertoires différents : la polyphonie traditionnelle, la polyphonie franciscaine et le répertoire sacré. Fervents défenseurs de la culture et des traditions de leur pays, les 5 chanteurs ont transmis tout l’amour qu’ils portent à leur île et l’émotion fut à son comble lorsque le chœur a entamé l’hymne corse. Le concert, ponctué par de nombreuses explications du chef de chœur, a fait salle comble.


Le samedi, le public était malheureusement plus clairsemé alors que les invités du jour méritaient sans nul doute un accueil plus retentissant. Le sextuor slovène Ingenium Ensemble est en effet reconnu sur la scène internationale grâce à de nombreux prix remportés lors de grands concours internationaux. A Saint-Ghislain, les six jeunes chanteurs ont fait découvrir les compositeurs slovènes et ont présenté, non sans une pointe d’humour, des chants populaires de leur région. La perfection de leurs interprétations, dont certaines étaient arrangées par le chef de chœur, a ravi les mélomanes.


Dimanche, la découverte d’instruments anciens était au programme. Le répertoire Renaissance des Chanteurs d’Ermesinde –chœur de l’Académie d’Arlon sous la direction de Marie-Béatrice Nickers - fut ponctué par des prestations instrumentales les plus variées proposées par Les Compagnons de la Renaissance. Flûtes à bec, cors de chamois, cromornes et bien d’autres supports musicaux ont permis aux visiteurs de découvrir l’impressionnant l’instrumentarium du Moyen Age et de la Renaissance.


En marge de l’édition 2018 du Festival Echo, la Ville avait tenu à proposer un concert supplémentaire dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre. C’est Coeli et Terra, chœur français de la Chapelle des Flandres, qui fut l’invité d’honneur le samedi 10 novembre en l’église Saint Géry de Baudour.

 

Avec son programme « Guerre et Paix », le chœur mixte d’une vingtaine de chanteurs a su communiquer au public de nombreux états d’âme, allant des lamentations sur les champs de bataille aux chants d’espoir, en passant par des moments de paix sereine. L’interprétation de « La Bataille de Marignan » du compositeur Clément Janequin fut particulièrement impressionnante.